Quels sont les principes de la blockchain ?

By | 2018-11-03T17:34:40+00:00 juin 9th, 2018|Blockchain|0 Comments

Comme je viens de l’expliquer, l’architecture du réseau n’a pas besoin d’intermédiaires pour fonctionner et l’échange des données se fait de pair à pair de manière décentralisée.

Internet et la blockchain

Internet fonctionne également sur ce principe de base, par exemple on peut s’envoyer des emails directement sans passer par une plateforme filtrante. Toutefois, la transmission de l’information via Internet ne permet pas la création de valeurs.

Par exemple, quand une photo est envoyée par email, elle est dupliquée et envoyée d’un utilisateur à un autre, les deux utilisateurs possèdent désormais la photo.

S’il s’agissait d’envoyer 50 euros par Internet, la duplication de la monnaie poserait problème et à terme elle serait dévaluée. C’est sans doute la principale limite du réseau pair to pair proposé par Internet.

Ainsi, qu’il s’agisse d’argent, de billets de train, d’actions financières ou d’un objet ayant de la valeur, Internet ne permet pas cet échange de données.

Le manque de confiance dans les banques et les Etats

Pour les échanges de valeurs, il existe des sociétés extérieures qui proposent ce service mais les données passent par un serveur centralisé que les utilisateurs ne peuvent pas contrôler.

C’est le cas des établissements bancaires (la banque centrale) et des gouvernements qui ne sont pas fiables à 100% et peuvent prendre des décisions allant à l’encontre de la population.

La démonétisation des billets de 500 et 2000 roupies en Inde

Par exemple, le gouvernement en Inde a récemment annulé la valeur de 24 milliards de billets qui circulaient dans la population.

Cette démonétisation des billets de 500 et 2000 roupies a contraint les indiens à trouver des alternatives pour effectuer des transactions du quotidien.

Ceux qui n’avaient pas de compte bancaire et qui avaient l’habitude de ne pas déclarer leur liquidité ont eu des difficultés à se nourrir et à acheter des biens.

Cet exemple concret permet de se rendre compte du pouvoir de contrôle des grands établissements bancaires et gouvernementaux qui décident seuls des actions menées.

La blockchain vient rompre cette logique centralisée en proposant à ses utilisateurs d’effectuer des transactions financières et d’autres opérations, sans l’intervention d’intermédiaires extérieurs.

La création du Bitcoin : une solution pour envoyer de la valeur sans intermédiaire

C’est là qu’intervient la blockchain et la cryptomonnaie Bitcoin créée en 2009 par Satoshi Nakamoto, un mystérieux pseudonyme qui n’a jamais révélé son identité réelle.

Derrière lui, il laisse un livre blanc qui détaille le fonctionnement de cette monnaie numérique pouvant se passer des banques et mettant à jour certains principes fondamentaux.

Le Bitcoin (BTC) n’a pas de prix fixe et il n’est pas régulé par une banque centrale, sa valeur est basée sur l’offre et la demande.

Cette cryptomonnaie n’appartient à aucun pays, Etat, gouvernement ou intermédiaire, elle appartient à tous ses utilisateurs.

La blockchain : un système accessible à tous

Satoshi Nakamoto développe un protocole informatique permettant à tous les utilisateurs de prendre partie prenante au bon fonctionnement des transactions.

Ce protocole sous-jacent est appelé la blockchain et offre à des milliards d’individus la possibilité d’acheter des biens ou des services, ainsi que d’échanger de la monnaie à travers le monde.

Avec la blockchain, il n’y a plus besoin de détenir un compte bancaire et d’avoir accès à des services financiers pour s’échanger de la valeur.

Aujourd’hui, il est plus facile d’avoir un smartphone qu’un compte bancaire

A cet effet, sachez que plus de 2,5 milliards d’individus n’ont pas de compte bancaire et effectuent leurs transactions avec de l’argent liquide. Dans certains pays, il est plus simple d’avoir un smartphone relié à Internet que d’utiliser une carte bancaire.

C’est pourquoi le Bitcoin peut donner un nouvel essor aux habitants des pays en voie de développement qui pourraient utiliser des services financiers sécurisés et décentralisés. La création d’un porte-monnaie Bitcoin (wallet) est accessible à tous, gratuite et sans restriction.

Ainsi, la blockchain vient répondre à une demande d’accessibilité et d’égalité en proposant une alternative quasi gratuite et accessible à tous sans distinction.

Comment se déroule le transfert d’argent ?

La blockchain facilite grandement le transfert d’argent entre les utilisateurs. C’est plus simple, plus sécurisé, moins coûteux et plus rapide qu’un transfert classique effectué par une banque.

Tout le monde a eu cette mauvaise expérience d’effectuer un transfert d’argent un week-end, la banque étant fermée ; les délais pour acheminer l’argent d’un compte à un autre prennent plusieurs jours.

La difficulté s’accroît quand il s’agit d’envoyer de l’argent à l’étranger avec à la clé des délais d’une semaine et des frais de transfert plus importants.

Avec la blockchain, notamment en utilisant le BTC ou d’autres cryptomonnaies, vous pouvez envoyer de l’argent partout, tout le temps, à moindres frais et en quelques minutes seulement.

About the Author:

Leave A Comment