Carlos Ghosn aurait utilisé Coinbase pour financer son évasion du Japon

Carlos Ghosn aurait utilisé Coinbase pour financer son évasion du Japon

Vous souvenez-vous de Carlos Ghosn ? L’ancien patron charismatique de Renault et de Nissan que le Japon accuse de fraude financière massive ? Son fils Anthony Ghosn aurait utilisé Coinbase pour financer son évasion du Japon ! Il s’agit de l’une des affaires qui font le plus couler d’encre depuis décembre dernier.

Évasion de Carlos Ghosn : qui sont ses complices ?

Échappé des mains de fer de la justice nippone, Carlos Ghosn aurait été aidé par une équipe insoupçonnée composée d’un père et de son fils. Il s’agit de Michael et Peter Taylor sans oublier le commanditaire qui ne serait autre que le fils de Carlos Ghosn : Anthony Ghosn. Ce dernier leur aurait envoyé 63 bitcoins pour faire sortir son père en contrebande du Japon. Une opération qui a réussi le 30 décembre 2019. Cette information fut relayée par les procureurs américains.

En effet, la plateforme d’échange de cryptomonnaies Coinbase a révélé des informations déterminantes dans cette affaire aux enquêteurs japonais. Elle leur a montré différentes transactions (s’étalant sur la période de janvier à mai 2020) provenant du compte Coinbase de Ghosn vers celui de Peter Tayor. Anthony Ghosn a transféré en 7 transactions de bitcoins, une somme qui valait 500 000 dollars à Taylors, soit 63 bitcoins.

Arrestation et faits révélés sur les complices

Michael Taylor, ce barbouze à Tokyo et son fils Peter Taylor ont été appréhendés le 20 mai à leur domicile à Massachusetts. Ils sont actuellement en détention à Boston où ils attendent qu’un juge tranche sur la demande d’extradition faite par le Japon qui ne laisse pas l’affaire. D’ailleurs, les choses se compliquent pour ces complices, car les procureurs américains font en sorte que les Taylors ne puissent pas profiter d’une libération sous caution.

En effet, un compte bancaire appartenant à Peter Taylor a aussi reçu 2 virements électroniques du compte de Carlos Ghosn (octobre 2019) d’une valeur totale de 870 000 dollars. Alors qu’il fut arrêté en novembre 2018 pour des raisons de fausse comptabilité, mais notamment pour avoir effectué un transfert de « perte personnelle » s’élevant à 16 600 000 dollars sur le compte de Nissan. Il plaidait pour son innocence et fut assigné à résidence jusqu’à son évasion.

Comment l’ancien patron de Nissan a-t-il réussi son coup ?

Très futés, les Taylors ont mis en place le scénario parfait pour son évasion. Ils se sont fait passer pour un groupe jouant pour l’animation d’un dîner et ont réussi à emmener Carlos clandestinement dans une caisse de contrebasse. Actuellement, ce dernier se cacherait au Liban dans sa maison d’enfance, d’où il accuse la justice japonaise de bafouer ses droits humains.

Restez câblé sur l’actualité pour suivre la suite de cette affaire aux rebondissements inimaginables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *