COSMOS

COSMOS

Cela fait un moment que je n’ai pas publié d’articles sur un projet crypto, c’est chose faite aujourd’hui avec une petite présentation de COSMOS. Cosmos a été créé par la société américaine All in Bits Inc. fondée en 2014 par Jae Kwon. Le projet a été lancé en 2016, et le réseau principal en 2019. En 2017, la Fondation Interchain est créée, enregistrée en 2017 en Suisse, chargée de financer le développement du projet.

Voici les informations de base sur Cosmos et son token ATOM :

Qu’est-ce que Cosmos ?

Cosmos veut résoudre l’un des plus gros problèmes du monde de la blockchain : la communication entre différents réseaux de blockchain indépendants sans intermédiaire centralisé. Il est composé de blockchains indépendantes appelées zones. Les chaînes se connectent les unes aux autres dans des hubs, des points uniques où les données et les jetons indépendants sont échangés. Il n’y a donc pas besoin de ponts (bridge). Cosmos Hub est l’un des nombreux hubs du réseau Cosmos. La communication entre les chaînes est possible grâce au protocole Inter-Blockchai Communication (IBC) Écosystème Cosmos.

Pour faciliter la mise en place de chaînes et de contrats intelligents, All in Bits Inc. a créé le SDK Cosmos, qui est devenu l’un des outils de programmation les plus utilisés dans le monde des crypto-monnaies, prenant en charge des langages tels que Java, C ++ et Solidity, ce qui est un avantage par rapport à Ethereum. Certaines des plus grandes crypto-monnaies en termes de capitalisation boursière des pièces ont été créées à l’aide de SDK, notamment BNB ou Terra.

Fait important, le protocole IBC permet également de se connecter et d’échanger des informations avec des réseaux blockchain en dehors de l’écosystème Cosmos, grâce à la peg-zones. Leur tâche est de simuler les chaînes du réseau auxquelles se connecte la chaîne principale Cosmos. Après le lancement d’Ethereum 2.0, il sera possible de transférer librement des informations et des jetons ATOM et ETH au sein de ces deux réseaux.

Mécanisme de consensus dans COSMOS

Le mécanisme de consensus dans Cosmos s’appelle Tendermint, dans lequel de nouveaux blocs sont créés et validés par des validateurs, dans le cadre du mécanisme Proof of Stake (PosS). Leur importance dépend du nombre de jetons ATOM dont vous disposez. Ce sont les validateurs qui votent pour les blocs de transactions suivants et leur adhésion au réseau blockchain se déroule en tours consécutifs. Chaque tour a un leader qui propose son bloc de transaction à l’approbation des autres Validateurs.

Il est important de noter que la blockchain Tendermint est également immunisée contre le problème des généraux byzantins (BFT). BFT, ce qui signifie que la confirmation de nouvelles transactions peut toujours être effectuée avec des participants peu coopératifs, voire malveillants. Les chaînes Tendermint sont considérées comme l’une des plus évolutives et sécurisées, en théorie, elles peuvent traiter jusqu’à 10 000 transactions par seconde.

Le token ATOM

ATOM est la pièce native de Cosmos et est utilisée pour gérer l’ensemble de l’écosystème. Il existe 3 utilisations de base des jetons ATOM :

  • Utilisé pour payer les frais de transaction ;
  • Avoir des jetons ATOM vous donne la possibilité de participer à la gestion de Cosmos Hub, plus vous avez d’ATOM, plus vous avez de pouvoir de vote dans les décisions concernant la plate-forme.
  • Vous pouvez utiliser ATOM pour gagner un revenu passif en déléguant vos jetons à un validateur de votre choix, recevant ainsi une part des bénéfices.
  • L’offre maximale de jetons ATOM n’est pas limitée, ce qui signifie qu’il s’agit d’une crypto-monnaie d’inflation.

Le Comsos ICO a eu lieu en avril 2017 lorsque 17,3 millions de dollars ont été levés. À cette époque, 80 % des jetons étaient épuisés et 10 % ont été donnés à l’équipe de développement d’All in Bits. Cosmos était l’un des rares projets de blockchain à démarrer avec un jeton prêt, ne s’appuyant pas sur les jetons ERC-20 sur le réseau Ethereum comme la plupart des projets de cette période

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.