Quelles sont les applications concrètes de la blockchain ?

By | 2018-11-03T17:32:55+00:00 juin 9th, 2018|Blockchain|0 Comments

Le transfert d’argent rapide et à faible coût est la première utilisation historique de la blockchain, mais désormais il existe d’autres applications concrètes telles que :

  • – Voter en ligne
  • – Se faire rembourser les retards de vol (par des assurances)
  • – Améliorer la transparence et les performances de certains domaines (secteur musical)
  • – Retracer l’historique d’un bien : de sa fabrication jusqu’à sa commercialisation
  • – Prouver son identité

Ainsi, si la blockchain réussit à instaurer une grande confiance dans son système décentralisé et auto-régulé, il sera possible de générer de la confiance dans d’autres secteurs d’activités.

La blockchain et le titre de propriété d’un bien immobilier

Je vous propose deux exemples très concrets de l’utilisation de la blockchain.

Faciliter la gestion des titres de propriété immobilière au Ghana

Dans certains pays en voie de développement, les services administratifs de l’Etat ne suffisent pas à garantir l’authentification des titres de propriété des habitants du Ghana.

L’absence de sécurité foncière bloque les investisseurs et occasionne de gros problèmes administratifs dans l’économie du pays. C’est dans ce contexte difficile que l’ONG Bitland a utilisé la blockchain pour solutionner l’enregistrement des titres de propriété.

Le gouvernement du Ghana a accepté de soutenir l’utilisation de la blockchain pour aider les administrations locales à mieux organiser la gestion cadastrale et à garantir la propriété individuelle.

L’objectif de Bitland est d’étendre l’utilisation de la blockchain à tout le pays en…

  • Garantissant la sécurité des données
  • Augmentant la rapidité des démarches administratives à l’aide des smartphones
  • Diminuant le coût d’enregistrement des droits de propriété

Ainsi, grâce à la blockchain, les habitants du Ghana vont avoir la possibilité de prouver de manière efficace et objective qu’ils sont bien les propriétaires de leurs terres.

D’autres applications sont possibles via la blockchain, c’est le cas par exemple du système de rémunération des artistes qui peuvent être rémunérés directement, sans passer par des intermédiaires.

La blockchain et la rémunération des créateurs de contenu

Prenons l’exemple d’un artiste qui crée une chanson et qui la diffuse sur une plateforme de téléchargements ou de streaming.

Se passer des plateformes de contenu centralisées

La plateforme qui héberge le contenu musical prend une commission sur chaque vente ou bien facture un abonnement annuel à l’artiste.

Dans cette configuration, la rémunération de l’artiste intervient en bout de chaîne, c’est-à-dire que la plateforme musicale va percevoir des revenus avant l’artiste qui sera le dernier payé.

La blockchain inverse le procédé en replaçant l’artiste au cœur de sa production en lui donnant la possibilité de gérer ses droits comme il le souhaite. Il est rémunéré automatiquement par les usagers d’Internet qui peuvent le payer de pair à pair sans passer par un intermédiaire.

Il existe des cryptomonnaies, par exemple BAT (Basic Attention Token) permettant de rémunérer un propriétaire de site Internet.

La blockchain supprime les intermédiaires

Les différentes applications que j’ai présentées ci-dessus ne sont plus utopiques et commencent à s’implanter durablement dans le paysage numérique, économique, social et vidéo-ludique de notre société.

Avec la blockchain, il est devenu possible de se passer des intermédiaires dans lesquels les individus n’ont plus confiance.

Faire confiance en un algorithme sécurisé, autorégulé, rapide et quasi gratuit permet de garantir un système incorruptible.

About the Author:

Leave A Comment