La blockchain

/La blockchain
La blockchain 2018-07-06T20:08:13+00:00

LA BLOCKCHAIN

Si vous souhaitez acheter des crypto-monnaies, il est indispensable de comprendre ce qu’est la blockchain et d’avoir quelques notions de base sur son fonctionnement.

Dans cette page, je vais vous présenter en détail c’est qu’est la blockchain et en quoi consiste sa technologie qui stocke et transmet des informations sécurisées. J’insisterai sur les aspects sécuritaires, transparents et décentralisés de cette technologie qui n’a pas besoin d’un organe central de contrôle.

ACHETER DES CRYPTOS

COMMENT ACHETER DES CRYPTOS ?

COURS DES CRYPTOS

ACTU CRYPTO

QU’EST CE QUE LA BLOCKCHAIN ?

On peut définir la blockchain comme un registre contenant des informations, des données et des transactions qui sont regroupées en blocs. La blockchain est donc une chaine de blocs.

La spécificité de ce registre réside dans le fait qu’il n’est pas stocké sur un serveur centralisé mais possédé par des millions d’ordinateurs à travers le monde. L’architecture du réseau est composée de nœuds qui ont tous la même fonction dans le système.

Ainsi, la blockchain n’a pas besoin d’un contrôleur central qui distribue des rôles selon les tâches à exécuter, il n’existe pas d’entité centralisée mais un algorithme qui permet à tous les utilisateurs de gérer le réseau en même temps.

Cette décentralisation est très importante et rend le système de la blockchain inviolable et incontrôlable par une entité extérieure qui souhaiterait corrompre ou pirater les données.

Comment fonctionne la blockchain ?

La blockchain est comme un système informatique permettant de stocker des informations ineffaçables, par exemple elle peut garder l’historique d’une transaction entre deux utilisateurs.

Un registre de compte

La blockchain fonctionne comme un registre de compte géant qui retranscrit toutes les opérations et qui peut être consulté à tout moment sans jamais pouvoir modifier les entrées précédentes.

Ce grand registre de compte est constitué de blocs qui contiennent des centaines de transactions. Ces blocs s’imbriquent les uns après les autres formant ainsi une chaîne, d’où l’appellation : « blockchain ».

Des applications multiples 

La blockchain peut avoir plusieurs utilisations possibles, la plus connue étant la possibilité d’échanger des monnaies virtuelles (BTC, XRP, ETH, etc.). Mais les transactions peuvent être de natures très différentes, on peut utiliser la blockchain pour : voter, gérer des titres de propriété, connaître l’historique d’un bien, gérer son électricité, réaliser des contrats numériques, rémunérer des créateurs de contenu sur Internet, etc.

Les mineurs de la blockchain

Afin d’assurer la pérennité de ce système, des particuliers comme vous et moi vont mettre à disposition du réseau la puissance de calcul de leur ordinateur. Ces machines vont alors exécuter des calculs indispensables au bon fonctionnement de la blockchain. Ces utilisateurs sont appelés les « mineurs ».

Une puissance de calcul mise à disposition de la blockchain

Cette puissance de calcul permet de vérifier la validité de toutes les transactions enregistrées dans une blockchain. Chaque mineur est rémunéré en cryptomonnaie pour le récompenser de son travail.

Ainsi, des milliers de mineurs garantissent la fiabilité de tout le réseau de la blockchain, créant de la confiance entre tous les utilisateurs sans devoir passer par des intermédiaires.

Un pouvoir décentralisé

La blockchain est donc une technologie qui s’inscrit en marge de la big data ou de l’intelligence artificielle qui sont des instances centralisées, c’est-à-dire en possession de grands groupes qui contrôlent le système.

La blockchain vient proposer une alternative décentralisée, c’est-à-dire contrôlée par l’ensemble des utilisateurs sans intervention de tiers de confiance. De ce fait, ses nombreuses applications vont sans doute révolutionner notre rapport à l’échange d’informations.

La blockchain crée une alternative innovante

La blockchain vient répondre à ce manque de fiabilité et de confiance en proposant de réformer le système. L’ascension des nouvelles technologies a donné la possibilité aux individus de communiquer et de s’organiser sans passer par des solutions intermédiaires. C’est le cas par exemple avec Internet qui permet d’échanger de l’information et de la partager sans limitation…sauf peut-être lorsqu’il s’agit d’échanger de la valeur.

Transférer de la valeur

En effet, lorsqu’il est question d’effectuer un transfert de valeur d’un utilisateur à un autre, il est nécessaire de recourir aux services financiers d’un tiers de confiance. Il faut par exemple passer par un établissement bancaire pour transférer de l’argent ou encore par un notaire quand il s’agit de céder un titre de propriété immobilière.

Comme je le souligne en introduction, la présence de ces intermédiaires n’est pas sans risque et à tout moment la chaîne d’exécution peut s’enrailler ou imposer de nouvelles règles, même si celles-ci sont contraires aux attentes des utilisateurs.

C’est pour cela que la grande majorité des individus ont de moins en moins confiance dans les institutions, les banques ou les sociétés privées. Les clients de ces tiers ne se sentent plus représentés et leurs intérêts ne sont plus défendus en cas de problème. La blockchain représente une alternative innovante au système actuel en solutionnant les problèmes intrinsèques au fonctionnement des intermédiaires.